Hors norme, 111km, 8400m + Une nuit complète avec juste le dénivelé une frontale et des banderoles qui réfléchissent un peu de lumière. De la douleur et du réconfort aux ravitaillements. Du plaisir……pour plus tard. Des proches : parents, copines, silencieux, mais présents

De l’entraide morale.

Hors norme, les participants. Le physique, le mental.

Suivre la course du 234 mon fils Erwan. Mais encourager de mots simples l’ensemble des coureurs. Rentrer dans l’intemporel.28heures 15 de course.

Se ravitailler, regarder l’indication de ses instruments, refaire un lacet. Courir, marcher, tenir. Passer la ligne.

Au final des émotions intenses et des photos « dérisoires » en regard  de l’engagement de ces sportifs.

Merci.

38  photos qui sont en quelque sorte ce que le Aïku est au poème Japonais.

580 inscrits 300 abandons.

En faisant le choix d’être aux ravitaillements je n’ai pas à offrir le décor idyllique d’un glacier au lever de soleil. Tout juste un lever de soleil au Lac de Champex qui accompagne les coureurs à la cabane d’Orny.

Issue de ces images, une exposition de 6 semaines au magasin Photo vision à Neuchâtel ce début d'année 2019.

ECLECTI'K - Jean-Yves Faivre